Numéro 17 du 7/12/2018


Editorial

J'ai un peu fait ce numéro à l'envers cette semaine : débutant avec une grande rédaction sur les messageries Google, finissant sur les brèves, alors que d'habitude, je fais l'inverse.
Google est en crise : les produits ferment les uns après les autres. Même les bonnes nouvelles n'arrivent pas à faire passer ce goût amer.

France

Google, Apple, Facebook, Amazon : la France va taxer les GAFA dès 2019

Ridicule : déjà essayé, déjà planté. De plus, chaque entreprise a ses qualités et ses défauts ; les regrouper sous un acronyme n'a aucun sens.


International

Google raccroche Allo

Reprenons depuis le début ; le week-end dernier, des rumeurs annonçaient la fermeture de l'application Hangouts pour 2020. Ceux qui l'utilisent ont dit : "Non, encore !", et ceux qui ne l'utilisent pas : "Enfin !" En effet, Hangouts était la messagerie de Google+ ; quand Google a voulu imposer Google+ à tout le monde, Hangouts était là aussi. Ceux qui adhéraient à Google+ généralement utilisaient Hangouts, car c'était la messagerie la plus moderne à l'époque : chat, audio, vidéo de groupe à 10, puis 20 personnes en même temps, et des trucs sympas, comme le partage de photo, de dessins ou d'url, et surtout, pendant un temps, Hangouts intégrait la gestion des SMS. Tous nos petits messages dans une seule application puissante : le rêve !
Google ayant laissé tombé Google+ et n'aimant que la nouveauté, a tout cassé ; d'abord avec les SMS, en voulant imposer son protocole RCS (voir article ZDnet), a sorti nos textos de Hangouts et a lancé Messages. Bon ! Et presque en même temps, sortis de nul part, ils sortaient aussi Allo et Duo, des applications pour le Chat et la Video (à deux seulement) respectivement. Allo était clairement un bac à sable, puisque c'est cette application qui a testé en premier d'Assistant de Google. Bon, encore ! Mais là, les utilisateurs les moins avertis (de l'illogisme de Google) étaient déjà perdus : pourquoi de nouvelles applications si l'ancienne fonctionne bien ? Puis, est apparu Meet, une sorte de remplaçant de Hangouts pour la vidéo à plusieurs, mais réservé aux utilisateurs payants ; et plus récemment Chat, idem mais pour les petits messages, toujours réservé aux comptes pros.
Alors, cette rumeur de fermeture du Hangouts historique était crédible car attendue. Et puis lundi, un googler dément par tweet. Un démenti pas très clair qui n'a tellement pas convaincu que Google a du publier un communiqué sur son blog. Ce communiqué, s'il se veut clair et très positif, laisse planer des ambiguïtés qui ne sont pas de nature à rassurer les utilisateurs habitués à Hangouts. En gros, sans admettre son échec, ils ferment leur bac à sable où nous étions des cobayes ; tout le monde passe sur Messages ... Euh ! C'est pas pareil : Allo était lié au compte Google, Messages non. Par contre, ils continuent à investir dans Duo ... parce que "c'est génial". L'argument est faible, quand Hangouts fait la même chose, et que les "améliorations" de Duo auraient pu être faites dans Hangouts. Enfin, dans un paragraphe avec un titre parlant de "centrage sur le professionnel", Google annonce vouloir cinder, donc fermer l'application historique Hangouts, au bénéfice de Hangouts Chat et Hangouts Meet sans dire si ces applications aujourd'hui réservés aux clients payants seront complètement ouvertes au grand public à terme, ni pourquoi faire deux applications pour remplacer ce qu'en fait une seule très bien. Les assurances de la fin du communiqué sont également peu crédibles, vu leur manque de force et les promesses non tenues par le passé dans ce domaine.

Chrome 71 et ses fonctions anti-arnaques sont disponibles

Pourquoi Google est-il si mauvais sur l'innovation ? 44 produits déjà tués, et d'autres à venir ...

Je n'en avais fait qu'une brève dans L'Hebdoogle n°15 il y a deux semaines, mais depuis, le cimetière des produits Google a fait beaucoup de bruit. Douceur pour ses détracteurs, curiosité pour les autres, cette page recense tous les produits majeurs qui ont été abandonnés par Google. Et ça fait mal ! Certains voient un problème important dans cette accumulation et essayent de l'analyser. Je pense que cela démontre surtout la mentalité qui règne au sein de l'entreprise qui est : "aller, on essaye", quite à frustrer les utilisateurs. Malheureusement, à terme, cette mentalité joue négativement sur l'image globale de la marque.
Mais surtout, Google ne propose plus de rêve. Avant, presque tous les ans, le géant de Mountain View  sortait un truc révolutionnaire : nouveau et plein de potentiel. Depuis quelques années, c'est le calme plat. Cette liste "cimetière" vient cruellement rappeler ce fait.

Ref : ZDnet

#SaveYourInternet contre réforme du droit d’auteur : comment Google veut faire plier l’Europe

Google : Management, vie de bureau, carrière... des employés racontent

Ref : Le Figaro

L'UE s'intéresse aux pratiques de Google sur la recherche locale

Infographie : Les parts de trafic des moteurs de recherche dans le monde

Ref : Abondance

En bref

Les meilleures applications Android de 2018 selon Google

Le Google Pixel 3 Lite aurait aussi droit à sa version XL

Ref : FrAndroid

Google Flutter est enfin disponible en version finale pour Android et iOS

Avis Google my business : ce qu'ils disent en 2018, comment les retailers répondent

Ref : JdN

Google investit dans une société japonaise spécialisée en IA

Google : comment le projet Dragonfly a été verrouillé pour ne pas faire de vagues

Ref : 01net

Google lance la livraison par drone en Europe

Ref : Le Point

Google : l’IA exploitée par Gmail n’utilisera plus les pronoms « Elle » ou « Il »

Google Santa Tracker : les enfants vont pouvoir apprendre à coder

Ref : BDM

Google Hire : le nouvel outil équipé d’une IA, dédié au recrutement

Google Assistant : la prochaine mise à jour va, entre autres, vous encourager à être poli

Ref : Clubic

Pixel : Google veut pousser au switch les irréductibles de l'iPhone

Android 9.0 Pie disponible sur les OnePlus 5 et 5T en version bêta

Ref : JdG

Je suis passé de MIUI à Lineage OS : retour d’expérience

Ref : FrAndroid

Les nouvelles Google Glass aperçues sur Geekbench

Ref : Clubic

L'avenir d'Amazon Echo et de Google Home s'annonce effrayant

Ref : ZDnet

Commentaires